Catégories
Articles Série

« Dérisoires » : la libération paradoxale est bien au terme

La série « 46934 le paradoxe des étaux » se termine avec « Dérisoires » où vous pourrez découvrir la fin de cet extrait vie de la famille de BRISE et faire la connaissance de Daphné dont vous avez trouvé un cadavre dans les dernières pages de « Julie ». Jean-Martial de BRISE avait dit dès le départ que cette histoire ne pourrait se terminer sans dérision. Le roman a commencé au Pont de Neuilly, il finira non loin de la place de la Concorde. L’ accord sera-t-il en ligne?

Par Jean-Michel BARDOU

Pourquoi être devenu auteur

Cela faisait très longtemps, une éternité de vie humaine peut-être, en tout cas la mienne que j’avais envie d’écrire. Depuis le temps où j’ai arrêté d’écrire des poèmes à ma grand-mère et à ma mère, peut-être. Et puis un jour, une opportunité, une chance, la possibilité de le faire, de se dégager des contingences quotidiennes et des devoirs imposés, par soi-même et par les autres. Et puis voilà, je me suis mis à écrire. Cela ne fut néanmoins pas facile. Comment réaliser cela alors que l’on n’écrit plus ou que l’on ne l’a jamais réellement fait?
Et puis depuis le temps que l’on échafaudait l’histoire dans sa tête que celle-ci petit à petit prenait forme. S’assemblait. Se modelait en rafistolant des petits morceaux parfois écrits à droite ou à gauche ou simplement pensés et envolés en attendant un retour du vent.
Et puis et puis et puis l’histoire peut se poser sur une feuille puis être relue, recopiée, corrigée, modifiée et puis et puis et puis, un jour, je me suis lancé, j’ai publié et puis et puis et puis, il n’y a plus qu’à espérer que le travail réalisé puisse permettre à d’autres personnes d’en tirer profit pour elles-mêmes et leurs proches.
Mais quelle différence entre un livre et mon travail habituel?

Jean-Michel BARDOU-Auteur·
Mardi 9 juillet 2019·

3 réponses sur « « Dérisoires » : la libération paradoxale est bien au terme »

Oui, le 26 ou même plus tôt peut-être. Vous pouvez toujours réserver votre exemplaire en le commandant ici pour qu’il vous soit livré ou bien sûr le commander en librairie. Au plaisir d’en lire votre commentaire Philippe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.